Vue d'ensemble De la Jamaïque (Jamaica)

Channels

Community

resources

about us

Travel Guide

Vue d'ensemble De la Jamaïque

Published Aug 4, 1994
Trip Report Jamaica Nov 2002-Spotlight

Bienvenue
Bienvenue à la Jamaïque, l’île la troisième plus grande des Caraïbes appartient aux Grandes Antilles et est le lieu de naissance de Bob Marley et de James Bond. Elle est découpée en 14 « paroisses » administratives. Un endroit qui est unique et familier avec des plages qui s’allongent "jusqu'au bout du monde", et les heures sans fin sous le charme du soleil des Caraïbes. Une visite à la Jamaïque peut incluïre, le canoë-kayak, la randonée à cheval, le beachcombing, la promenade en ballon, la plongée sous-marine, le promenade à velo de montagne, la natation sous-marine avec le tuba ou se détendre dans un hamac observant le soleil couchant.

La majorité de la population tire son origine d’Afrique, mais on y trouve des gens d'Europe, d'Arabie, de Chine et d'ascendance indienne. Les personnes de la Jamaïque sont d’origine d’un mélange multiracial.

Une fois colonie espagnole, la Jamaïque est tombée sous le regne britannique en 1655 jusqu'en 1962 où le pays est devenu indépendant.

Plus grand et plus divers que la plupart des visiteurs prévoit, on ne peut pas explore la Jamaïque en quelques jours. Sa beauté physique diverse lui fait une île qui fait appel aux visiteurs dans le monde entier. Avec des crêtes élevées des Blue Mountains (Les Montagnes Bleues), les chutes dramatiques de l'eau, des plages blanches, la Jamaïque attend pour être découvertes par vous. Il n'y a aucun endroit sur terre comme la Jamaïque.

DES FAITS RAPIDES:
Des faits rapides: 90 milles ou 145 kilomètres au sud de Cuba. Taille: 4.411 milles ou 7114,51 kilomètres carrés; un peu plus petit que l'état du Connecticut aux États-Unis. Longueur: 146 milles ou 235 kilomètres. Largeur: 22-51 milles 35-82 kilomètres. La Température Moyenne: 82°F ou 28°C ; Climat: Tropical. Intérieur chaud, humide, tempéré. Précipitations moyennes: 78 pouces annuellement. Population 2 730 000 habitants (+2 000 000 de Jamaïcains résident hors de leur pays d’origine) (estimation juillet 2005); Communauté jamaïcaine en France (2006) : 31 (immatriculés). Le taux de croissance annuel de population est 0,46%; Kingston, 800.000; Montego Bay, 82.000; Mandeville, 13.681; Port Antonio, 10.426; Ocho Rios, 5.851; Negril, 1.166; Capitale: Kingston (658 000 ha). Langue: Anglais. Groupes ethniques: Noir (90,9%), métissé (7,3%), Indien de l’Est (1,3%), Blanc (0,2%), Chinois (0,2%). Ressources naturelles: bauxite, gypse et pierre à chaux. Comment y arriver: British Airways, Air Jamaica, etc. Exportations de principal: Bauxite et alumnia, habillement, sucre de canne, bananes, café, citron et produits de citron, rhum, cacao. Partenaires commerciaux principaux: Biens de consommation, équipement de matériaux de construction, d'appareillage électrique, de nourriture, de carburant, de machines et de transport. Taux de change: Cliquez ici pour le plus recent. PIB (2005) : 8,8 Mds$ et PIB par habitant (2005) : 3329 US$. Balance commerciale (2005): - 967,9 M $. Religion(s) : Christianisme (protestantisme majoritaire), cultes spiritistes et rastafarisme (né sur l’île, pratiqué parallèlement par 30 % de la population)

L'Information de Voyage

Transports
Infrastructure routière : la conduite s’effectue à gauche. Les limites de vitesse sont basses et strictes. Les routes principales, côtières, sont dans un état acceptable. Les petites routes intérieures sont étroites, sinueuses et mal entretenues. Il est en outre déconseillé de rouler la nuit.
Réseau ferroviaire : le réseau ferroviaire n’assure pas le transport de voyageurs. Transport aérien : Il existe deux aéroports internationaux, de bon niveau et très fréquentés, à Kingston et à Montego Bay.

Quand aller: n’importe quand on visite, on est presque toujours assuré du temps doux, vents embaumés et abondance du soleil. Les températures ne changent qu’environs 10° F ou 16°C entre l'été et l'hiver. Les mois de juillet et août sont les plus chauds, quand les températures varient entre 85° F et 90° F; le mois le plus frais est février, quand les hautes peuvent atteindre 86-90° F et la nuit il peut plonger aussi bas que le mi-60°F ou 15 °C. Les mois les plus occupés où arrivent beaucoup de touristes constituent la saison haute. C’est à dire entre 15 décembre et 15 avril. Pendant ce temps là, les taux arrivent à leur plus haut (et atteignent vraiment une crête pendant la semaine entre le Noël et la nouvelle année).
Conseil: Parfois il peut être difficile d’obtenir des chambres dans les meilleurs hôtels en pleine saison, ainsi il faut prevoir et réserver en avance. Hors de saison. Pendant les mois de hors de saison le temps est très agréable, pourtant on decouvre que les prix s'abaissent beaucoup pendant cette période. Les semaines les moins chers pour faire de visite sont pendant les mois d'été et en pleine saison des cyclones et des ouragans (se situe de juillet à novembre). Rappelez-vous, des ouragans sont prévus des jours à l'avance, ainsi suivez les progrès des conditions et vous devriez avoir le temps à remettre au cas où un ouragan vous rendrait visite en même temps.
Conseil: Récemment, plusieurs des plus grands hôtels ont commencés d’instituer une garantie d’ouragan. Les invités sont offerts leur argent pour des jours perdus à cause d’intempérie. Les températures de l'eau se baissent légèrement pendant les mois d'hiver, quand il fait le moyen de 80° F ou 27° C. Pendant l'été, les eaux se chauffent jusqu’à environ 84° F, c’est comme on est dans un bain et la température rend les maillots de bain strictement facultatifs.

Immigration et Douaniers - Conditions d'Entrée et Séjour

Le visa est obligatoire pour tout séjour supérieur à un mois. Il peut être parfois renouvelé sur place, avec difficulté, pour une durée n’excédant pas un mois supplémentaire. Attention : Les voyageurs qui transitent par un aéroport américain pour se rendre en Jamaïque doivent se tenir informés de la législation concernant les conditions d’entrée aux Etats-Unis. Cette remarque concerne particulièrement les personnes qui viendraient à perdre ou se faire dérober leur passeport durant leur séjour. En effet, elles seraient soumises à visa en cas de transit par les Etats-Unis sur le vol retour. En effet, les ambassades et consulats à l’étranger peuvent délivrer un passeport d’urgence. Toutefois, ce modèle de passeport n’étant pas lisible en machine, il ne permettra pas de transiter (ou de séjourner) aux Etats-Unis sans visa, à compter du 26 octobre 2004, date d’entrée en vigueur des nouvelles dispositions relatives à l’accès ou au transit sur le territoire américain. Or, l’obtention de ce visa peut prendre plusieurs semaines. C’est pourquoi, il est conseillé de faire preuve d’une vigilance accrue contre le vol ou la perte du passeport. Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade de Jamaïque à Bruxelles ou des consuls honoraires de Jamaïque à Paris - 60 avenue Foch, et à Nice - hôtel Splendid, 50 boulevard Victor Hugo, {adresses des missions étrangères en France} (sur le site de la Maison des Français de l’étranger).

Les citoyens américains et les citoyens canadiens peuvent entrer et passer la douane avec un passeport ou toute autre preuve de la citoyenneté, telle qu'un acte de naissance original avec un cachet soulevé, un certificat de naturalisation ou une carte d'identité avec une photo (tous les documents doivent porter le même nom). Il faudra également montrer un billet aller-retour ou continu. Une carte d'enregistrement d'électeur n'est plus preuve valide de la citoyenneté. Les citoyens du Royaume-Uni, du Japon, de l'Australie, de l'Allemagne, de l'Irlande et de la France auront besoin d'un passeport valide et d'un billet de retour ou en avant.

NOTEZ: Dès janvier 2006 il y a des exigences nouvelles pour les citoyens américains et canadiens. Pour les détails les plus récents, visitez Embassy of Jamaica's Web site (site de l’Embassade/Mission de la Jamaïque) :, ou U.S. State Department's Web site .

Règlements douaniers

Douaniers français

Lorsque vous arrivez en France d’un pays non membre de l’Union européenne (pays tiers), vous pouvez transporter avec vous des marchandises achetées ou qui vous ont été offertes dans le pays, sans avoir de déclaration à effectuer, ni de droits et taxes à payer. La valeur de ces marchandises ne doit pas excéder au total 175 € (90 € si le voyageur a moins de 15 ans). En plus de ces franchises en valeur, vous pouvez également bénéficier de franchises quantitatives : vous pouvez importer des tabacs, alcools, café, thé, parfums et eaux de toilette, sans formalité et sans payer de droits et taxes, à condition de ne pas dépasser les quantités indiquées. Vos objets à usage personnel sont admis sans formalités douanière ou fiscale en France. En arrivant d’un pays tiers, les agents des douanes peuvent vous demander de justifier la situation régulière de certains objets (bijoux, appareils photos, caméscopes, téléphones portables, etc.). Certains végétaux et produits végétaux, parce qu’ils sont susceptibles d’être vecteurs de contamination par des organismes nuisibles, sont obligatoirement soumis à un contrôle phytosanitaire à leur entrée sur le territoire communautaire.

Douaniers des USA

Douaniers des Etats-Unis : Les visiteurs des États-Unis peuvent rentrer chez-leur après une visite de 48 heures avec un maximum de $600 d'achats hors taxe. Si on achète de l'art jamaïquain, du rhum, du parfum, du café ou d'autres articles faits localement, ils sont également hors taxe. Les visiteurs peuvent expédier aux USA un nombre illimité de cadeaux en valeur jusqu'à $100 sans taxe (les cigares, les boissons alcoolisées et les parfums ne sont pas inclus).
Conseil: Avant votre voyage, obtenez une copie du « Know Before You Go » (publication 512), la brochure du service des douanes des USA à votre aéroport ou en écrivant au service des douanes américains USA, la boîte postale 7407, Washington, DC 20044. Quand on part des USA, on passe les douanes des USA au point d'entrée des Etas-Unis. On remplit un formulaire de déclaration de douane, un par chaque ménage/famille, identifiant le montant total de vos dépenses hors du pays. Son allocation hors taxe inclut tous les articles achetés dans les magasins hors taxe, les cadeaux qu’on offre, les cadeaux qu’on achète à la Jamaïque pour d'autres personnes, et les achats on peut porter (comme l'habillement/les vêtements ou les bijoux). Le ministère de l'agriculture des Etats-Unis vous permet d'apporter environ 30 ml du sable décoratif de plage. On ne peut pas apporter quelques articles de nouveau aux États-Unis. Ceux-ci incluent: livres ou cassettes faites sans propriété intellectuelle autorisée (copies piratés), tout type des viandes de fruits et de légumes, d'armes à feu, de paraphernalie de drogue et de leurs plantes de sous-produits (par exemple le pâté) ou bijoux de tortue, de découpages d'usine ou d'autres produits de tortue (ceux-ci sont offerts en vente à la Jamaïque) Conseil: Gardez les quittances et les paquets de vente ainsi que les achats peuvent être atteints facilement.

Douaniers canadiens

Après une absence de sept jours du Canada, les visiteurs peuvent réclamer une exemption de $500 par an, pas comprenant l'alcool et le tabac. Des exemptions ne peuvent pas être mises en commun avec d'autres voyageurs avec soi.

Douaniers anglais

Les voyageurs de l’Angleterre ont l'exemption suivante: 200 cigarettes, 50 cigares ou un litre de spiritueux pour des visiteurs âgé de 17 ans ou plus et toutes d’autres marchandises jusqu'à la valeur de £36.

Douaniers japonais

Les voyageurs japonais ont une exemption jusqu'à Yens 200.000 et trois bouteilles de boisson alcoolisée pour des voyageurs âgé de 20 ans et plus.

Impôt de départ

L'impôt de départ des aéroports de Kingston et de Montego Bay (pas pour des vols d'intra-île) est US $25. L'impôt de départ d’Ocho Rios et des ports de croisière de Montego Bay est US $15 par personne. L'impôt est à payer seulement en espèces.

Robe

Avec son histoire anglaise, les citoyens de la Jamaïque sont des personnes modestes et traditionelles qui désapprouvent généralement la peau exposé. Bien que la nudité ou la natation nue soit autorisé sur certaines plages, il n'est pas typiquement pratiqué par des habitants. La plupart des habitants suivent un modèle très traditionnel d’habillement. Les maillots de bain sont appropriés seulement pour la natation; hors de plage, if faut porter un cover-up. Des poitrines nues ne sont également pas acceptées en dehors du secteur de plage. Cependant, on porte des vêtements de loisirs. Des T-shirts, des shorts, des robes de soleil et des sandales sont aisément acceptées dans n'importe quelle communauté jamaïquaine. En pleine saison (mi-décembre à mi-avril) est la période la plus élégante, le seul cas où des vestes et de temps en temps des cravates seront exigées à quelques restaurants pour le dîner. D'une façon générale, habillé simplement mais élégant est l'ordre du jour, une indication qui c’est très bien pour porter des chemises, des kakis et des robes de soleils et de polo.

Animaux de compagnie

Gardez les chiens et les chats, les furets, les gerbils et chaque autre créature de quatre pattes chez-vous. Aucun animal de compagnie n'est entrée autorisée d’entrer dans la Jamaïque. La raison est simple: La Jamaïque n'a pas de rage et n’en voudrait pas dans le pays.

Mariage à la Jamaïque

Le mariage est facile et coûte peu, avec une période d'attente de 24 heures après l’arrivée à l'île. Aucune analyse de sang n'est exigée. La plupart des plus grands hotels ont d'excellents consultants en matière de mariage et du personnel qui peut gérer toutes les affaires, du permis aux fleurs. Il faut entrer en contact avec votre hotel à l'avance concernant les écritures. Il faudra fournir : La preuve de la citoyenneté ; une copie certifiée de son acte de naissance (avec cachet soulevé), qui inclut le nom de père ; les consentements écrits des parents, si on a moins de 21 ans ; la preuve de divorce (si c'est exigé) ; une copie certifiée ou le certificat original du divorce et copie de certificat de décès pour la veuve ou le veuf. Pour les écritures en français, il faudra une copie traduite et certifiée devant un notaire de tous les documents et 'une photocopie du document original. Conseil: Il faudrait probablement envoyer par courrier des copies des documents à l’hôtel, mais d'en être sûr, amène la copie originale avec vous!

Montego Bay

Montego Bay est plus qu’un lieu touristique, c’est également une vraie ville avec une longue histoire. Christophe Columbe l’avait visité en mai 1494 et l’appela « El Golfo de Buen Tiempo ». ou « Montego Bay de beau temps». En 1510 les Espagnols commencèrent à solder le compte ici. En utilisant Montego Bay comme point d'expédition pour des porcs, ils commencèrent d’appeler cet emplacement « Bahia De Mantega », un nom dérivé du mot espagnol pour le saindoux, qui était un des produits supérieurs. En 1655 les Anglais occupèrent la Jamaïque et peu ensuite fondèrent la paroisse de Saint James. Montego Bay est devenu la capitale de la paroisse et pendant beaucoup d'années avait lieu un asile hors taxe. Entouré par des plantations de canne à sucre, le secteur est devenu la maison de beaucoup de planteurs anglais riches.

Negril

Depuis ses anciens jours comme asile pour des hippies dans les années 70, la ville a depuis longtemps hébergé une image comme destination sauvage de vacances. La nudité est commune sur les plages de Bloody Bay. Les clubs apportent une partie de la meilleure musique de l'île – le Reggae, aux falaises qui donnent sur des couchers du soleil spectaculairs. Et, tandis que pas aussi populaire qu'il était pendant les années 70s, plus d'un établissement où on vend toujours les thés et la marijuana hallucinogenique. La vraie étendue sauvage dans Negril se trouve juste en dehors des limites de la ville. Ici, dans un secteur connu sous le nom de Grand Morass, on peut voir un aspect du pays que la plupart de visiteurs n’apercevoient jamais. Les crocodiles, pas de voyageurs, se reposent au soleil chaud d'après-midi. Les colporteurs ne vendent pas de marijuana, mais de crevette attrapée en utilisant des techniques datant de plus de 400 ans. Et les oiseaux spectaculaires, pas de paranavigeurs, remplissent l’air de tirets de couleur et des bruits exotiques. Aujourd'hui, Negril a gagné la respectabilité et on trouve là tous types d’hotels qui attirent chacun des swingers aux familles. La loi exige qu'aucun bâtiment ici ne peut être plus grand qu'un arbre de paume ainsi les bâtiments bas suivent la côte du Bloody Bay (appelé pour les jours où les whalers ont nettoyé leur prise ici) aux falaises à sa extrémité méridionale, où le phare de Negril signale toujours les roches aux bateaux. Negril est meilleur connu pour ses sept milles de plage, une abondance de maisons et de logements et d'abondance de petits restaurants. Les visiteurs peuvent marcher le long de la plage ou d’immobilier à immobilier.

Ocho Rios

Ocho Rios est un jardin et parmi ses secteurs les plus luxuriants est Dunn’s River Falls (les chutes de Dunn’s River). Cette chute d'eau spectaculaire, l'attraction supérieure, est une série de chutes qui cascadent des montagnes à la mer. Ici, on monte réellement vers la crête des chutes. Mené par un guide jamaïcain de pas ferme (qui porte de l’appareils-photo de tout le monde, lancés autour de le cou), les groupes montent vers la crête en paires comme une guirlande humaine. À l'ouest d'Ocho Rios dans la ville d'Oracabessa, les fanatiques d’007 James Bond peuvent visiter la plage de James Bond. Près de l'ancienne maison d'Ian Fleming « Goldeneye », la plage a l'abondance des options pendant un jour d'activité: les coureurs d’onde « waverunners », le voyage en hélicoptère et la promenade à cheval, aussi un bar de plage et un gril. La ville d'Ocho Rios, souvent connue par le surnom « Ochi », se repose sur la côte du nord. La route principale, appelée la route de côte ou l'A3 du nord suit le long de ceci, tranche la ville, suivant le littoral. (Dunn’s River Falls sont au côté occidental de la ville.) Cette route est garnie de falaises pierreuses. Entre les collines et la mer il y a juste assez d’espace pour une route et une bande de plage. Lors on approche la ville de l'extrémité occidentale, conduisant par Montego Bay, on voit d'abord le port de bateau de croisière. La route du nord de côte devient DaCosta Drive; à coté de cela il y a la rue principale qui est parallèle, où beaucoup des magasins et du marché de métiers sont localisés. La route principale continue à l'est par la ville vers les grands hotels, lesquels se trouvent à l'est de la ville. Au sud d'Ocho Rios se trouvent les collines qui rendent cette région si belle. Shaw Park Gardens (Les jardins de Shawpark) et Coyaba River Gardens and Museum (le jardin et le musée de fleuve de Coyaba), aussi bien que le bel hôtel Enchanted Gardens (Jardins Enchantés) sont situés en haut dans ces collines vertes à coté de la route de Milford, la sortie méridionale de la ville. La route de Milford passe également par un des secteurs les plus saisissants, Fern Gully, un tunnel plein de fougère verte. Certaines des plus belles régions de la Jamaïque se trouvent au sud d'Ocho Rios le long de l'A3, passant des milles de Rolling Hills et de champs fertiles.

Conseil: Les fermiers de marijuana ou ganja maintiennent des champs juste dehors de ces routes de Norman Rockwell. Il faut rester sur la route pour sa propre protection. À l'ouest d'Ocho Rios est Runaway Bay, un des destinations de touriste les plus petites, un arrêt entre Montego Bay et Ocho Rios. Le secteur est réellement une collection de plusieurs hotels et les invités de ces hotels peuvent souvent prendre des voyages de jour dans une ville ou l'autre.

Port Antonio

Port Antonio est venu la première fois à l'attention du monde de voyage grâce au résident fameux, Errol Flynn. L'acteur rambuncteux avait eu une maison sur l'île de Navy Island, à côte de Port Antonio, et il avait reçu beaucoup de célébrités dans sa cachette verdante. De ces jours, le lieu cool en ville était l'hôtel Titchfield. La liste d'invités était plein des étoiles: Rudyard Kipling, Randolph Hearst, Jr. de J.P. Morgan, etc. Dans les années 50 Errol Flynn avait commencé à transporter/flotter des femmes le long du fleuve expansible, ce qui avait devenu un des activités de touristes supérieures de la Jamaïque. L'amoureux notoire avait commencé à appeler une section du fleuve entre deux rochers, « la ruelle de deux amoureux ». Peu après, les touristes flottaient le long du fleuve deux par deux sur des radeaux de bambou conduit par les experts ou « raftsmen ». L'activité s'est écartée à plusieurs autres fleuves à la Jamaïque, mais l’opération de Rio Grande reste la plus grande de son genre. Errol Flynn n’était pas la seule célébrité à Port Antonio. Le poèt Ella Willa Wilcox avait appelé l’endroit le plus exquis de la terre. L’ecrivain Robin Moore était venu au secteur pour écrire « The French Connection ». Une maison historique ici se tient comme un hommage à l'amour perdu. On peut voir près de la route principale les ruines de Folly « la Folie », construites par un américain riche pour une amoureuse qui ne voulait pas voyager à Port Antonio. Pourquoi cette maison est-elle maintenant dans les ruines? L'eau de mer, au lieu de d'eau douce, avait été utilisée en mélangent le beton et le château s'est émietté. Actuellement, beaucoup d'autres célébrités fréquentent Port Antonio, qui a réussi à pénétrer quelques films. Un emplacement plein d’étoiles est Blue Lagoon, ou la Lagune Bleue, (rappelez-vous le film de Brooke Shields?). Le beau trou bleu de natation sans fond était ainsi nommé parce que sa tonalité bleu mysterieux est réellement d'environ 55 mètres de profondeur. En faisant un tour du restaurant on voit les nombreuses célébrités qui ont visité, leurs photos encadrées sur les murs. Tout près, sur la plage de Boston Beach on trouve Jerked pork et Jerked chicken (la secousse), la viande très épicée et piquante cuite lentement dans les puits.

Mandeville et la côte du sud
De: Jamaica Adventure Guide

Mandeville est un de trésors cachés de la Jamaïque, une ville haute rempliée par communautés dans les montagnes à une altitude de 610 mètres, assurant des jours et des nuits plus frais que dans les communautés côtières. La région était où les anglais colonials étaient arrivés la première fois à la Jamaïque ; ils étaint venus ici pour échapper à la chaleur et avaient fondé une ville en 1816. Bientôt, une communauté de modèle anglais, avec une tour centrale de place et d'horloge, a été établie. Les petits hôtels ont surgi pour servir les expatriés et les voyageurs qui sont venus pour faire des affaires dans l'industrie de bauxite. Mais dans les années 50, à la Jamaïque d’autres éléments d'actif, ses belles plages et secteurs côtiers, ont commencé à surpasser cette fuite. Le tourisme dans Mandeville avait diminué, mais les Jamaiquains qui avait vécu à l'étranger et étaient retourné en retraite, avaient favorisés Mandeville, établissant des maisons grandes. Aujourd'hui Mandeville est un contraste fort à d'autres villes jamaïquaines. Les nouvelles sorties brillantes d'aliments de préparation rapide se tiennent sur des rues propres. Les barres omnipresentes de cambrioleur de la Jamaïque sont absentes de beaucoup de résidences. Les maisons massives, aussi impressionnantes que le long du littoral de la Californie, s'en accrochent aux collines. On ne recherche pas de voyageurs. Toujours, la ville reste vraie à ses racines jamaïquaines. Dans cet environnement presque exempt de touristes, les voyageurs d'aventure peuvent rencontrer la fin de résidants de la Jamaïque vers le haut et personnel. Prenez une flânerie autour de ville, dinez dans un des petits restaurants, et ne soit pas étonné par une invitation de joindre quelqu'un à une soirée privée dans une maison. C’est facile de voir que Mandeville revendique le niveau le plus élevé de la vie sur l'île aussi bien que le plus bas taux de crime. Une grande partie de la richesse vue dans la ville vient de l'usine de bauxite d'Alcan Jamaica, l'employeur principal de la region.

Kingston

La ville capitale de Kingston se trouve sur le rivage du sud. Cette zone métropolitaine de plus de 800.000 résidants ou habitants est visitée principalement par des voyageurs d'affaires. Dans cette métropole informe, cependant, bat le coeur de la Jamaïque. Les voyageurs intéressés à la culture et à l'histoire qui définissent cette nation d'île devraient faire l'heure pour une visite à Kingston, la plus grande ville d'expression anglaise. Kingston n'est pas une ville facile à aimer parce qu’elle est grande, et bruyante. La vie renverse dehors les devantures et des maisons sur les rues, remplissant les trottoirs et chaque mètre de l'espace disponible. Les chèvres errent le centre-ville, les fournisseurs de trottoir vendent tout type de marchandise, il y a des chariots et des tables, des piétons sont partout. Kingston remonte à 1692. La ville est construite le long du port, s'étendant des montagnes bleues dans l'est aux frontières de la ville espagnole dans l'ouest. Kingston n'est pas pour chacun. Il n'offre pas une détente, des vacances de l'amusement-dans-soleil. Dirigez aux communautés et hotels de la côte du nord pour ce type de fuite. Au lieu de cela, si on avait eu quelques dates avec la Jamaïque et on est prêt à rendre visite à ses parents, puis dirigez-vous à Kingston. Les choses ne sont pas toujours assez ici, mais c’est une partie nécessaire de l'expérience. Le centre commercial de Kingston se trouve le long de la mer. Ici, les marchandises viennent et vont de partout dans le monde. Près du centre de conférence de la Jamaïque, les prendre de bord de mer un regard piétonnier, comme personnes sortent pour apprécier le soleil, pour partager la conversation, et pour acheter les nourritures locales des fournisseurs. Regardez dehors à travers les eaux et on verra une péninsule. C'est où se trouve l'aéroport international de Kingston, Norman Manley. Au delà de l'aéroport se trouve le village de pêche qui s’appelle Port Royal, il était une fois que c’était une des plus grandes villes des Antilles. Pendant ce temps-là Port Royal était surnommé la ville le plus malicieuse de la chrétienté. Il était un endroit favori des pirates des Caraïbes. Tout cet amusement décontracté s’est arreté brusquement le 7 juin 1692, quand un tremblement de terre violent avait secoué la région et martelé Port Royal dans la mer. Les archéologues avaient récupéré des objets façonnés de la communauté scandaleuse et aujourd'hui les visiteurs et les clients peuvent acheter des reproductions des plats et des tasses de Port Royal d'étain de Things Jamaican Limited. Port Royal n’est qu’un petit village de pêche. Si on se trouve là pour déjeuner, il faut manger chez Gloria où on peut s’asseoir aux tables de pique-nique sous la tente de sa hutte de poissons et apprécier des poissons cuits: escoveitched, frit ou cuit à la vapeur.

Numéros utiles

Police locale (numéro d’urgence) : 119 Ambassade de France, 13 Hillcrest Avenue, Kingston 6. Tel (1.876) 978.02.10. (lignes groupées) - Fax : (1.876) 927.49.98. et 927.98.11

Pour plus d\'information contactez dondi@jamaicans.com et gillian@jamaicans.com.

comments powered by Disqus

Add a Comment

Please be civil.

(Use Markdown for formatting.)

Browse the latest articles

sitemap xml